Chatons et animaux de compagnie plus âgés

Même si votre premier chat ou chien a cohabité en paix avec d'autres animaux par le passé, rien ne garantit que le nouveau chaton sera accueilli chaleureusement ni même toléré.

Certains animaux plus âgés de nature accommodante accepteront tous les compagnons que vous ramènerez à la maison sans plus de protocole. Cependant, même le chat ou le chien le plus calme est préoccupé quand un nouvel habitant pointe le bout de son museau.

Lorsque vous accueillez un nouveau chaton chez vous, votre chien ou votre chat plus âgé vont réclamer davantage d'attention. Ils ont besoin d'être rassurés quant à l'affection que vous leur portez et le fait que ce nouvel arrivant ne menace pas leur position au sein du foyer.

Votre nouveau chaton

Lorsque vous amenez votre chaton à la maison pour la première fois, il est primordial de l'isoler. Choisissez une pièce en territoire neutre. L'endroit où dort votre animal de compagnie actuel est à proscrire. Cet isolement vous donnera le temps de rassurer votre animal plus âgé tout en mettant le nouvel arrivant à l'abri des agressions.

Une place pour votre chaton

Dans la pièce destiné à votre chaton, placez un panier, un griffoir, une litière, une gamelle de nourriture, une écuelle d'eau et des jouets. Déposez votre chaton dans la pièce et laissez-le explorer quelques instants en restant à côté. Quittez ensuite la pièce un court moment pour qu'il se familiarise avec son nouvel environnement.

Il se peut que votre chaton file se cacher à la première occasion. Encouragez-le à sortir de l'endroit où il s'est réfugié afin de le réconforter. Procédez en douceur. Il deviendra progressivement moins craintif.

Première rencontre

Les animaux font connaissance par le biais de leurs odeurs respectives. L'actuel occupant des lieux passera beaucoup de temps à renifler le bas de la porte menant à la chambre de votre nouveau chaton. Ce dernier en fera autant dans l'autre sens.

Un jour ou deux suffisent généralement pour évaluer la réaction de votre doyen à la présence du chaton. Le chien impatient de découvrir le nouvel habitant manifeste sa nervosité en grattant à la porte et en remuant de la queue, tandis que le chat ronronne et se montre curieux ou amical. Toutefois, si votre chien grogne ou aboie à la porte et que votre chat feule et semble irrité, mieux vaut attendre quelques jours de mieux avant de poursuivre la rencontre.

Une approche pas à pas

Si votre animal de compagnie actuel semble prêt, ouvrez la porte juste assez pour qu'ils puissent se voir et sentir leurs odeurs. Restez à proximité pour superviser la rencontre. Si leurs réactions semblent positives, vous pouvez ouvrir davantage la porte. Procédez progressivement et par courtes périodes jusqu'à ce qu'ils s'habituent à se regarder sans exprimer de mécontentement. Cette acclimatation peut prendre plusieurs jours, mais elle est habituellement couronnée de succès.

Le premier face à face entre vos deux animaux de compagnie doit être bref et, si tout va bien, se dérouler dans le calme. Quand l'occupant actuel est un chien, l'utilisation d'une laisse ou autre dispositif de retenue l'empêchera de courir après votre chaton et de l'effrayer.

Ne les forcez pas à aller l'un vers l'autre. Laissez-les choisir leur distance de confort. Recommencez ces brefs contacts aussi souvent que nécessaire jusqu'à ce que vos animaux de compagnie soient en mesure de rester tranquillement dans la même pièce (en gardant en œil sur eux). Ne vous attendez pas à ce qu'ils fraternisent dans la seconde. Une cohabitation cordiale prend du temps.

À chacun sa place

L'animal de la maison voit le nouveau-venu comme un intrus qui empiète sur son territoire et a besoin d'être rassuré sur la question. S'il a un coin de prédilection pour dormir, ne laissez pas le chaton s'y installer. Donnez au jeune arrivant ses propres jouets.

En règle générale, les animaux gardent jalousement leur nourriture. Dans la mesure où votre chaton aura ses propres plats, servez-lui dans une autre pièce ou dans un autre coin si vous en avez la possibilité.

Surveillez les repas pour empêcher qu'un des deux écarte l'autre de sa gamelle. Sur les douze mois que dure l'alimentation pour chaton, il est préférable de nourrir votre jeune compagnon dans une pièce fermée.

Même si les plats de qualité formulés pour toutes les étapes de la vie offrent une alimentation complète et équilibrée à vos deux habitants, mieux vaut éviter que votre chat en surpoids consomme les aliments riches de la nourriture pour chaton. Inversement, si votre chat bénéficie d'un régime spécial pour mincir ou contrôler son poids, le chaton ne trouvera pas dans ces plats tous les nutriments dont il a besoin pour bien grandir.

Procurez à chacun de vos animaux l'alimentation adaptée à son âge.

Les litières

Dans un foyer composé de plusieurs chats, il n'est pas rare qu'une seule litière suffise pour toute la population féline. En revanche, la plupart des chats adultes répugnent à partager leur litière avec un chaton, du moins au début de la cohabitation.

Prévoyez deux litières pour éviter que le chat adulte fasse ses besoins partout dans la maison à titre de représailles.

Complicité, tolérance ou hostilité ?

Dans le contrat de cohabitation qui unit votre premier animal de compagnie et votre nouveau chaton, la période d'adaptation peut durer plus d'un an. Il est possible que vos deux résidents ne deviennent jamais les meilleurs amis du monde et établissent un accord tacite basé sur une simple tolérance mutuelle.

Même s'ils restent distants, la majeure partie des animaux de compagnie apprécient de se blottir contre un autre occupant du foyer pour partager un peu de chaleur en l'absence de leurs propriétaires. Cela dit, bon nombre d'entre eux trouvent un terrain d'entente au fil du temps, même si la complicité ne s'instaure pas.

Avant de ramener votre chaton à la maison

  • Prenez rendez-vous chez votre vétérinaire pour qu'il examine votre chaton. Il vérifiera qu'il est en bonne santé et qu'il n'est pas infesté de parasites.
  • Assurez-vous que toutes les vaccinations de votre animal sont à jour.
  • La stérilisation ou castration des deux animaux réduit les comportements agressifs (à condition d'être réalisé suffisamment tôt pour le chaton).

À l'arrivée de votre chaton à la maison

  • Isolez le chaton la première fois que vous le ramenez chez vous.
  • Établissez progressivement le contact entre l'adulte et le chaton.
  • Préservez le territoire et les libertés du premier occupant.
  • Séparez les gamelles de nourriture, les écuelles d'eau, les jouets et les litières.