Accueil d'un chiot

Félicitations, vous êtes l'heureux(se) propriétaire d'un chiot ! Accueillir votre nouveau compagnon chez vous est un moment exceptionnel. Vous vous apprêtez à tisser un lien spécial avec votre chiot qui marque le début d'une vie entière de complicité.

Apprendre à votre chiot à bien se comporter est essentiel et vous ne manquerez pas d'effectuer ce dressage en temps voulu. Mais à l'heure de son arrivée, l'important est de le mettre en confiance en lui montrant qu'il est aimé et en sécurité dans son nouveau foyer avec les personnes qui composent sa nouvelle famille.

Pour commencer, voici quelques conseils pour vous aider à accueillir votre chiot dans votre domicile :

  • Ramenez votre chiot chez vous à un moment calme, lorsque vous êtes seul(e) à la maison. Choisissez également un jour « normal ». Sa première semaine à la maison est l'occasion de lui faire découvrir sa nouvelle famille et de lui apprendre à vous faire confiance.
  • Réservez un espace pour votre chiot avec sa cage afin qu'il ait son coin à lui. Il s'y sentira en sécurité et partira progressivement explorer le reste de son nouvel environnement.
  • Surveillez constamment votre chiot et jouez avec lui plusieurs fois par jour. Vous contribuerez ainsi à vous imposer comme le chef de meute.
  • Proposez-lui des pauses pipi toutes les quatre heures, ainsi qu'après avoir mangé, bu, dormi et joué (repérez les signes qui ne trompent pas : il commence à décrire des cercles et à renifler). Ne punissez jamais votre nouveau chiot pour ses accidents de propreté. À l'inverse, félicitez-le lorsqu'il va faire ses besoins dehors, à l'endroit prévu à cet effet.

Socialiser votre chiot

À l'instar des enfants, les chiots ne sont pas nés avec les aptitudes sociales nécessaires à la vie de famille, qu'elle soit canine ou humaine. Vous devez donc vous assurer que votre chiot est non seulement obéissant, mais également amical envers tous les types d'animaux et de personnes. Vous trouverez ici quelques suggestions de départ.

À la rencontre de nouvelles têtes

Le monde regorge d'individus de tous types. Il est donc essentiel que votre animal de compagnie puisse vivre à leur contact. Récompensez systématiquement votre chien par des friandises lorsqu'il adopte le comportement souhaité.

  • Commencez par présenter à votre chiot des amis calmes à votre domicile pendant de courts moments. Demandez à vos invités de s'accroupir et laissez votre chiot s'approcher d'eux à son rythme. Votre animal aura ainsi le sentiment de maîtriser la situation.
  • Une fois votre chiot à l'aise avec les visites à domicile, essayez de l'emmener au parc. Il doit seul décider des personnes avec lesquelles il souhaite faire connaissance et pendant combien de temps. Ne forcez jamais votre animal à vivre une situation effrayante. (Et assurez-vous évidemment que la personne visée par votre chien accepte qu'il l'approche ! Certains ont peur des chiens, même des chiots.)
  • Laissez votre chiot faire la connaissance de personnes de toutes origines, de toutes apparences physiques (avec/sans barbe ou lunettes), de tous âges et de toutes professions car certains chiens peuvent développer une aversion envers ceux qui ne vous ressemblent pas et qui leur paraissent donc « étranges » (le facteur vous remerciera plus tard).

Rencontre avec les enfants

Vous ne devriez avoir aucun souci à encourager vos enfants à jouer avec votre nouveau chiot ! Vous devrez quand même surveiller leurs premières interactions. Il est primordial d'habituer votre chiot aux enfants, même si vous n'en avez pas. Lorsque les chiens ne côtoient pas d'enfants dès leur plus jeune âge, ils développent souvent un comportement agressif envers eux par la suite. Les enfants en bas âge qui courent dans tous les sens et poussent des cris aigus sont susceptibles de réveiller un instinct de prédation chez les chiens non habitués à leur présence.

  • Votre chiot n'est pas un jouet ni une poupée et ne doit pas être dérangé lorsqu'il se repose ou qu'il dort.
  • Les taquineries et jeux trop brutaux sont à proscrire. Lui tirer la queue ou l'embêter peut l'amener à prendre de mauvaises habitudes telles que sauter voire mordre.
  • Les enfants doivent faire preuve de douceur et ne jamais crier sur le nouveau chiot, même s'il fait des bêtises. Expliquez-leur que les chiens peuvent être effrayés par le bruit.

S'entendre avec ses congénères

Même les chiots qui se considèrent presque humains doivent apprendre à s'intégrer à la communauté canine. Il vous arrive certainement de croiser au moins un autre chien au cours de vos promenades quotidiennes. Laissez-les se renifler amicalement et jouer un peu, mais n'insistez pas si votre chiot semble apeuré.

S'entendre avec d'autres animaux de compagnie

Votre nouveau chiot et votre chat siamois ne seront peut-être jamais les meilleurs amis du monde, mais vous pouvez au moins les encourager à se tolérer mutuellement. Ainsi, laissez votre animal découvrir le nouveau venu enfermé dans sa cage. Allongez progressivement la durée de ces visites avant de leur permettre de se rencontrer sans que les barreaux de la cage ne les séparent.

Supervisez ces face-à-face jusqu'à ce que vous soyez certain(e) que tout se passera bien. N'oubliez pas que votre chiot, même bien socialisé et éduqué, continuera probablement d'essayer de pourchasser les animaux qu'il considère comme des proies. Vous pouvez prudemment laisser votre chiot renifler des animaux de compagnie plus petits dans leur cage (hamsters, lapins ou cochons d'inde) afin qu'ils s'habituent à cette présente.

Affronter l'inconnu

Votre jeune chiot peut être effrayé par tout ce qui fait du bruit, comme l'aspirateur, la voiture ou la machine à laver. Pour éviter qu'il ne devienne craintif, confrontez-le progressivement à de nouvelles expériences.

Autorisez-le à examiner l'objet de sa propre initiative quand ce dernier est éteint. Placez-le ensuite à distance sûre de l'appareil avant de remettre en marche quelques instants. Coupez l'appareil, restez à côté et appelez votre chiot pour qu'il vienne. Récompensez-le. Renouvelez l'expérience en augmentant la durée de fonctionnement de l'appareil. Pour finir, appelez votre chien pendant que l'appareil est en marche. De cette façon, il se rendra compte que les objets bruyants du quotidien ne constituent pas un véritable danger.

Inscrivez votre chiot à un cours de dressage pour approfondir son éducation et bénéficier de conseils et d'aide.

Soulager l'anxiété de séparation chez le chiot

La plupart des chiots font rapidement l'apprentissage de leur nouvelle vie après l'adoption. Toutefois, certains d'entre eux peuvent éprouver de l'anxiété lorsque vous partez. Voici quelques conseils pour l'aider à surmonter cette épreuve :

  • Soyez compréhensif(ve). Les chiots qui souffrent d'anxiété lors de la séparation ne sont ni désobéissants ni méchants. Il est donc inutile de les punir ou de les isoler.
  • Réservez un coin sûr à votre chien. Les cages sont pratiques pour délimiter un espace dans lequel votre chiot se sent à l'aise et en sécurité.
  • Faites en sorte que votre chien se dépense. S'il est fatigué, il s'endormira plus facilement sans se préoccuper de votre présence.
  • Détournez son attention. Cachez une friandise ou donnez-lui un jouet avant de partir (renouvelez ces gestes à d'autres moments afin d'éviter que votre chiot ne considère la friandise ou le jouet comme un signal de départ).
  • Faites preuve de discrétion au moment de partir ou de rentrer. Essayez de l'ignorer 10 à 15 minutes avant. Si vous dédramatisez la situation à travers votre attitude ou le ton de votre voix, votre animal s'y habituera.
  • Apprenez-lui à accepter vos allées et venues. Donnez-lui une friandise, puis quittez la maison une minute ou deux. Il associera peu à peu sa bonne conduite et vos départs à l'obtention d'une récompense. Augmentez progressivement la durée de vos absences jusqu'à ce qu'il les tolère mieux.